Aéroclub de Bordeaux - Tel : 05 56 64 03 64 - Président: 06 80 21 82 55 - Maintenance : 05 56 64 72 95

La voltige


La pratique de la voltige aérienne permet de découvrir de nouveaux horizons. Après une formation rigoureuse sur des avions spécialement conçus et équipés, vous pourrez atteindre le point ultime dans le pilotage sportif et vous éprouve- rez des sensations fortes ! 

La voltige apporte aisance et adresse et vous conduira à appréhender, en toute sécurité, les limites du domaine de vol. Vous pourrez en fonction de votre niveau, avoir accès à différentes compé- titions : championnats régionaux, championnats de France, d’Europe et du Monde. 

La France est la nation la plus titrée et son palmarès est éloquent. Championne du Monde, elle présente des programmes de plus en plus sophis- tiqués sur des avions français ultramodernes.

UN PEU D´HISTOIRE

Adolphe PEGOUD

C´est à cet aviateur français que remonterait l'origine de la voltige au début des années 10. Celui-ci, ayant abandonné son Blériot XI pour un saut en parachute, vit son avion décrire des loopings dans le ciel. Il tenta alors de reproduire le phénomène à bord de l´appareil. La voltige était née...

La voltige moderne

Les années 1960 voient naître la voltige telle qu´elle se pratique aujourd´hui avec sa règlementation dont découle le célèbre catalogue Aresti (figures avec leur coefficient de difficulté). L´objectif est de mettre en place un système de notation systématique et d´atteindre un niveau de sécurité élevé.

LES FIGURES - L´ARESTI

Les figures de voltige sont répertoriées par familles dans le catalogue Aresti. Chaque figure est dessinée selon la méthode dite d'aérocryptographie. Sous un nom un peu barbare se cache une technique de dessin qui se révèle très simple à lire avec un peu d'habitude. Le rond désigne le début de la figure et le trait vertical la fin. Voici quelques figures avec leur descriptif et leur coefficient de difficulté K.

Boucle

L'avion décrit un cercle dans un plan vertical, k = 10.

 

 

Tonneau lent

L'avion effectue une rotation de 360° autour de son axe longitudinal en restant sur sa trajectoire initiale (ligne horizontale), K = 10.

 

Vrille (1 tour)

VrilleL'avion décroche et s'engage dans une rotation (braquage de la gouverne de direction). Il doit être stoppé après un tour exactement. K = 13.

 

Renversement

RenversementL'avion décrit une trajectoire montante verticale puis effectue un demi-tour autour de son axe de lacet (axe vertical) au moment où sa vitesse est nulle puis redescent verticalement. K = 17.

 

 

QUELQUES REGLES DU JEU

Nous présentons ici quelques règles élémentaires de la voltige aérienne. Le respect de celles-ci permet de faire des compétitions, un spectacle de grande qualité tout en conservant un haut niveau de sécurité. Elle assurent aux pilotes la reconnaissance de la qualité du pilotage plutôt que d´une prise de risques inutiles.

Le box

Le box

Un programme de voltige doit être exécuté dans un volume cubique d´un kilomètre de côté. Le pilote dispose de marques au sol lui permettant de se repérer horizontalement. Verticalement il ne doit pas voler au-dessus de 1000 m ni en-dessous de 100 m. Ce dernier plancher étant immédiatement éliminatoire. Concrètement, il est difficile de maintenir un avion dans un espace aussi réduit et les sorties ne sont systématiquement pénalisées qu´à haut niveau (un CAP 232 parcourt ce cadre en moins de 10 secondes).

Quelques règles...

Toute figure de voltige doit :

  • être effectuée dans un sens donné par rapport à l´axe de voltige. Ce sens est déterminé avant le décollage en fonction du vent. Une figure pilotée dans le mauvais sens, commencée ou terminée à plus de 45° de cet axe (1 point pour 5° de déviation / trajectoire idéale) est notée 0.
  • débuter et se terminer dans le cadre (en évitant d´en sortir). 

Il est interdit (pénalités ou disqualification) :

  • d´ajouter une figure au programme.
  • de dépasser certaines limites de facteur de charge (en fonction de la catégorie).
  • de descendre au-dessous d´un certain plancher (en fonction de la catégorie).

LE JURY ET LA NOTATION

Le jury

Lors d´une compétition officielle, le jury est composé d´au moins 7 juges dont 2 juges de cadre placés sur des coins opposés de la base du box. Les autres juges notent la qualité des évolutions et se positionnent perpendiculairement à l´axe d´évolution. Les juges sont assistés d´un secrétaire afin de ne jamais quitter l´avion des yeux, ce qui serait impossible étant donnée la rapidité d´évolution dans un programme de haut niveau. La première des qualités chez un bon juge est l´impartialité.

La notation

Chaque figure est notée sur 10 selon des critères d´évaluation précis. Ensuite, cette note est multipliée par le coefficient de difficulté (K) de la figure. On effectue le total pour l´ensemble du programme. Enfin on réalise la moyenne des notes de l´ensemble des juges et on délivre une note globale au compétiteur. Cette moyenne relativement complexe à calculer permet de minimiser l´influence d´une erreur de notation d´un juge. Un travail d´artiste et d´illusionniste...

Cependant pour qu´une figure approche du 10, il faut qu´elle ait la forme voulue du point de vue des juges. Ceci nécessite de corriger les erreurs de parallaxe dues à la position dans le box. Il faut également respecter l´harmonie entre les figures : si l´on pilote des boucles de grand diamètre, il faut s´y tenir jusqu´à la fin du programme. En outre le pilote devra étudier la façon dont il va placer ses figures afin de les mettre en valeur. La position idéale est devant les juges sous une pente de 45° (c´est celle qui ménage le plus les cervicales !!!).

LES CATEGORIES

La voltige aérienne ne fait pas l´objet de brevets mais seulement de 2 autorisations données par un instructeur de voltige corespondant aux niveaux 1er et 2eme cycles. Ensuite les niveaux n´ont pas de valeur officielle et sont uniquement reconnus en compétition.

1er cycle

C´est la première étape de la progression. Elle consiste à maîtriser les figures de base de la voltige : boucle, tonneau, etc. Ces évolutions se font principalement sous facteur de charge positif. Pour un pilote débutant la voltige, 10 à 15 heures de vol sont généralement nécessaires pour atteindre ce niveau.

2nd cycle

Cette catégorie reprend les figures du 1er cycle mais en vol dit " inversé " et donc sous facteur de charge négatif, plus éprouvant pour l´organisme. Ainsi lors d´une boucle inversée, l´avion suivra la même trajectoire que lors d´une boucle traditionnelle mais commencera sur le dos (il sera sur le ventre au sommet de la boucle). En outre de nouvelles figures apparaissent comme les " terribles " tonneaux en virages et déclenchés. A l´issue du 2eme cycle, un pilote connaît les principales figures de voltige.

National Biplace

A partir de là, les catégories ne sont reconnues qu´en compétition. Le passage en National Biplace nécessite un classement dans la première moitié du niveau 2eme cycle lors d´une compétition officielle. C´est le plus haut niveau en avion biplace. Les facteurs de charge ne doivent pas dépasser +5g en positif et -3,5g en négatif jusqu´à cette catégorie. Les figures sont celles du 2eme cycle mais les enchaînements sont de plus en plus complexes et rapides.

Doret

Du nom du célèbre pilote d´essai Marcel Doret, l´accès à cette catégorie demande de se classer dans la première moitié de la catégorie National Biplace. Ce niveau marque l´entrée dans le monde des avions monoplaces dont le pilotage est encore plus fin. La limite du facteur de charge dépend uniquement des spécification du constructeur de l´avion utilisé : +8g/-6g pour le CAP 21 et +10g/-10g pour le CAP 232 !

International

C´est la plus haute des catégories à laquelle un pilote de voltige peut aspirer. Il doit auparavant s´être distingué en Doret Libre par un classement dans les trois premiers d´une compétition officielle avec un score d´au moins 7,5/10. Aujourd´hui, seuls une trentaine de pilotes concourent dans cette catégorie en France.